vendredi 9 février 2018

Journal de Grégoire, 3

Jour 5

Je joue au loup-garou avec les élèves. Les haïtiens sont vraiment de bons détectives, car ils trouvent les loups-garous à tout coup. Ils sont peut-être trop curieux ou ils trichent juste un petit peu :-)




Jour 6
Je suis rendu à l'école dans la montagne. Quand je monte une montagne, je suis un peu excité, alors j'étais toujours en avant et je marchais très vite. Un haïtien qui montait avec nous ne comprenait pas pourquoi je marchais si vite. Il me trouvait étrange, mais le summum c'est quand j'ai gravi le dernier sommet en courant. Antonio était resté à la base du sommet, un point de repos où il y avait plein d'haïtiens. Ces derniers ont beaucoup ri de moi. Pourquoi je montais au sommet? Il n'y a rien à faire là-bas. Et surtout, pourquoi en courant?

La légende veut qu'un blanc a nagé du pôle nord jusqu'en Haïti et qu'il a gravi la montagne en courant en 20 minutes.


-- Grégoire


/J.O.R

samedi 3 février 2018

Journal de Grégoire, suite

Jour 4
Une église catholique, une trentaine d'églises protestantes et le vaudou. Les haïtiens sont très spirituels.

Le prêtre était très expressif et les hauts parleurs dans le tapis.


-- Grégoire

/J.O.R.

Journal de Grégoire (au compte-gouttes)

Jour 1
Je suis arrivé :-)
J'ai survécu à leur conduite automobile. Le chauffeur a klaxonné au moins 200 fois.
Pas de lumière, ni de stop. C'est le plus téméraire qui gagne.


Jour 2
Après une nuit sous le charme des chiens qui hurlent et les coqs qui chantent sans arrêt, on attaque la journée.


Jour 3
Un marché aux puces tellement plus sympathique qu'à St-Eustache. Il n'y a pas de vente sous pression. Tous les commerçants s'entraident. Il y a des ânes, des bouettes (ils ne prononcent pas les 'R' hahaha), du monde assis par terre. Les commerçants travaillent vraiment fort. On se fait un peu arnaquer en tant que blanc, mais c'est de bonne guerre.

-- Gregoire

/ J.O.R.

vendredi 26 janvier 2018

Présentation des compagnons 2018: Grégoire

Premier message de notre équipe de terrain! Antonio confirme que l'arrivée s'est bien déroulée et qu'il se plaît dans son second pays. Grégoire, un autre ancien élève qui l'accompagne, nous envoie lui aussi ses premières impressions. 
Et voila! Je suis arrivé en un seul morceau et je n’ai pas perdu Antonio entre Port-au-Prince et Grand Goâve. J’ai rencontré l’ensemble de la petite famille qui nous héberge... rectification, grosse famille. Les parents: Félix et Ketlie. Les enfants: Exson, Katoura, Edmerson, Kerley et un bébé (qui doit bien avoir un nom). Il y a même une nièce, Rosenie. Tout le monde est bien gentil. Petite surprise pour moi, la nuit les coqs et les chiens pratiquent leurs vocalises. Cette nuit, j’espère m’être habitué.
J’ai commencé à suivre Antonio (en marchant vite, il ne me distance pas trop) à tous ses rendez-vous. Il fait bien ça. Il est diplomate, stratégique et humain. La première journée est bien remplie et j’ai hâte à demain.
Grégoire

/J.O.R.